Vous êtes ici : Accueil > Dans les classes > Les classes ailleurs... > 2016 CP/CM2 et CM2A à Ver-sur-Mer > J1 : L’estuaire de l’Orne et Ver sur Mer
Publié : 8 juin 2016

J1 : L’estuaire de l’Orne et Ver sur Mer

voyage et installation

Le voyage

Le pique-nique

Texte dicté par les CP
C’était trop bien aujourd’hui. On a pêché des crabes dans la vase et des pelouses ! Vous savez ce que c’est ! Eh bien c’est comme un ver de terre avec plein de poils et on dirait un mille pattes. Les crabes les attrapent avec les pattes et les mangent ! Nous avons construit un aquarium. Maintenant nous savons distinguer les mâles et les femelles chez les crabes. On a poussé la maison des chasseurs qui flottait sur l’eau.Sur la maison des chasseurs, il y avait un cadenas. On a attrapé des puces de mer dans la paille. A un endroit, il y avait un viseur pour tirer sur les oiseaux. Titoine a pêché une crevette.

Texte dicté par les CM2
Aujourd’hui, tout était génial. Nous avons pique-niqué dans un grand pré avec les CP à côté de la maison de la nature. Ensuite nous avons continué le voyage en car et nous sommes arrivés à Arromanches. Nous y avons visité le musée du débarquement. Il y avait plein de maquettes réalistes là-bas du port artificiel. Nous avons vu deux films sur la construction du port artificiel. Il a été construit juste après le 6 juin 1944 en douze jours seulement. Les américains et les anglais fabriquaient du brouillard artificiel la nuit pour cacher les lumières du port. Aujourd’hui il n’y en avait pas besoin car il y avait déjà beaucoup de brouillard sur la mer.
Nous avons visité la galerie. Il y avait des armes, des mannequins, des maquettes d’avion et un homme en parachute, des vraies jeeps, des bombes, des uniformes, des médailles… Nous avons ensuite monté une grande côte pour arriver au cinéma 360° d’Arromanches. La salle est circulaire et il y a des écrans tout autour. Au début du film, on voit Hitler qui parle en 1939 et Winston Churchill. Puis on voit l’avancée des allemands en France et les différents combats. On voit des images du débarquement sur les cinq plages de Normandie. Petit à petit les allemands reculent à partir du 6 juin 1944. Les armées alliées libèrent les villes françaises : Cherbourg, Caen, puis on voit des images de la libération de Paris. Le film était vraiment bien car nous nous sentions projetés dans l’action. A quelques moments, j’avais l’impression d’être vraiment dans les lieux, aspiré par l’écran. On avait l’impression que les bombes explosaient sur le bâtiment.

Enfin nous sommes arrivés au centre de la Bambinière à Ver-sur-Mer. Nous nous sommes installés dans nos chambres, pris nos douches et nous avons dîné. C’était très bon : du melon en entrée, du poulet, du riz et des haricots verts en plat, du fromage et une tarte aux pommes en dessert.
Nous terminons par la veillée avec le jeu de mimes L’Ambassadeur et le jeu du clin d’œil Le Détective.

Le coin des maîtresses
Le voyage s’est très bien passé. Pas de malade. Le soleil n’a fait qu’une timide apparition ce midi ; puis, le brouillard est retombé pour nous mettre dans l’ambiance du D-Day.
Les CP été ravis de patauger dans la vase. Certains en ont profité pour étudier l’écoulement des fluides : une botte plongée dans une hauteur d’eau plus grande qu’elle se remplit rapidement. Un trou dans la botte permet également son remplissage.
Les CM2 passent parfois plus de temps à prendre des photos qu’à écouter les commentaires. L’Histoire, c’est sympa, mais il ne faut pas oublier le rugby !

3 Messages

  • J1 : L’estuaire de l’Orne et Ver sur Mer

    Juin 2016, par Frédérique Vannoote

    Bonjour,
    Merci pour les superbes photos et pour prendre le temps de nous faire partager ces moments ...
    Les enfants ont l’air heureux ...
    En revanche dites bien aux enfants, que l’on ne ramène ni petits crabes ni de vase en souvenir ;-))
    Bonne fin de séjour à tous !
    A vendredi
    Frédérique Vannoote

  • Quel beau séjour !

    Juin 2016, par Florence HERGAUT

    Formidable ! Que les enfants profitent de toutes ces découvertes (et notamment des lois de la physique !) et qu’ils se forgent de beaux souvenirs.
    Il manque toutefois des photos des maîtresses pour nous prouver que ces chers petits n’ont pas fugué seuls, direction le grand large !
    BRAVO mes chères collègues !
    Florence HERGAUT